Antinéoplasiques


Les antinéoplasiques constituent une catégorie cruciale d’ingrédients pharmaceutiques actifs (API) principalement utilisés dans le traitement du cancer. Ces substances puissantes inhibent ou détruisent la croissance des cellules cancéreuses, freinant ainsi la progression des tumeurs malignes.

Les antinéoplasiques exercent leurs effets thérapeutiques par divers mécanismes. Certains API interfèrent avec la réplication de l’ADN, inhibant la division et la prolifération des cellules cancéreuses. D'autres ciblent des protéines ou des enzymes spécifiques impliquées dans la croissance tumorale, bloquant efficacement leur fonction. De plus, certains agents antinéoplasiques induisent la mort cellulaire programmée, appelée apoptose, dans les cellules cancéreuses.

Ces API trouvent des applications dans un large éventail de traitements contre le cancer, notamment la chimiothérapie, la thérapie ciblée, l'immunothérapie et l'hormonothérapie. Ils sont souvent administrés en association avec d’autres médicaments pour optimiser les résultats thérapeutiques et minimiser la résistance aux médicaments.

Les antinéoplasiques sont généralement synthétisés au moyen de processus chimiques complexes, garantissant une pureté et une puissance élevées. Des mesures strictes de contrôle de qualité sont mises en œuvre tout au long de la fabrication pour répondre aux normes réglementaires et garantir la sécurité des patients.

Bien que les antinéoplasiques offrent des avantages significatifs dans le traitement du cancer, ils peuvent également provoquer des effets indésirables en raison de leur nature cytotoxique. Les effets secondaires courants comprennent la suppression de la moelle osseuse, les troubles gastro-intestinaux, la perte de cheveux et la suppression du système immunitaire. Une surveillance étroite et des soins de soutien sont essentiels pour gérer efficacement ces effets secondaires.

En conclusion, les antinéoplasiques constituent une catégorie vitale d’API pharmaceutiques utilisés dans le traitement du cancer. Grâce à leurs divers mécanismes d’action, ces composés jouent un rôle essentiel dans la lutte contre les tumeurs malignes et dans l’amélioration des résultats pour les patients.

Nom, PrénomNuméro CAS
10-Hydroxycamptothecin19685-09-7
2-Chloro-4-Amino-6,7-Diméthoxy quinazoline23680-84-4
2-Méthoxyestradiol362-07-2
5-(1H-Pyrrol-1-yl)-1,3-dihydro-2H-benzimidazole-2-thione172152-53-3
Ansamitocine P-366584-72-3
Asparaginase9015-68-3
azacitidine320-67-2
Belinostat
Bexarotène153559-49-0
Bortezomib179324-69-7
Brigatinib1197953-54-0
Carboplatine41575-94-4
Carfilzomib868540-17-4
Carmustine154-93-8
Céritinib1032900-25-6
Cladribine4291-63-8
Clofarabine123318-82-1
Crizotinib877399-52-5
Dactinomycine50-76-0
Dexrazoxane24584-09-6
Docétaxel114977-28-5
Entrectinib1108743-60-7
Épichlorhydrine106-89-8
Eribuline253128-41-5
Phosphate de sodium d'esrtamustine
Estramustine2998-57-4
exémestane107868-30-4
Fludarabine21679-14-1
Fluorouracile51-21-8
Homoharringtonine26833-87-4
indoles120-72-9
Irinotécan97682-44-5
Ixabépilone219989-84-1
Ixazomib1072833-77-2
Lurbinectédine497871-47-3
Mitoxantrone65271-80-9
Monométhyl Auristatin F745017-94-1
Pentostatine53910-25-1
Procarbazine671-16-9
Repotrectinib1802220-02-5
Ribonucléase
Romidepsine128517-07-7
Butyrate de sodium156-54-7
Tegafur17902-23-7
Temsirolimus162635-04-3
Teniposide29767-20-2
Tipiracil183204-74-2
Uracile66-22-8
La valrubicine56124-62-0